Une mise à jour plus complète des annexes de la directive sur les animaux dans la science est nécessaire

Une mise à jour plus complète des annexes de la directive sur les animaux dans la science est nécessaire

L'article 50 de la directive 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques habilite la Commission à adapter les annexes afin de garantir qu'elles reflètent le progrès technique et scientifique.

Au moment de l'adoption de la directive, il n'existait pas suffisamment de preuves scientifiques sur les méthodes appropriées d'hébergement, de soins et de mise à mort pour certaines espèces, de sorte que les exigences spécifiques à ces espèces n'ont pas été incluses.

Depuis l'adoption de la directive, de nouvelles connaissances scientifiques sont devenues disponibles sur les exigences en matière de bien-être des céphalopodes, du poisson zèbre et des passereaux utilisés à des fins scientifiques, ainsi que sur la mise à mort des céphalopodes et du poisson zèbre de manière à causer le moins de douleur, de souffrance et de détresse. De nouvelles preuves scientifiques sont également apparues sur le caractère inapproprié de l’utilisation de gaz inertes pour tuer les rongeurs. À la lumière de ces éléments de preuve, la Commission a décidé de réviser les annexes pertinentes (c'est-à-dire les annexes III et IV) de la directive.

Début 2023, le comité scientifique des risques sanitaires, environnementaux et émergents (SCHEER) a été invité par la Commission à fournir un avis scientifique en faveur de la révision des annexes III et IV. UN un appel à information a été lancé par SCHEER d'inviter toutes les parties intéressées à soumettre des informations scientifiques sur les questions spécifiques sur lesquelles SCHEER a été invité à fournir un avis scientifique. L'Eurogroupe pour les Animaux s'est activement engagé auprès de certaines de ses organisations membres pour fournir des commentaires. Le avis scientifique a été publié en octobre 2023. Compte tenu de l'avis émis par le SCHEER, la Commission rédigé une directive déléguée et lancé une consultation publique plus tôt cette année, avec L'Eurogroupe pour les animaux contribue au projet. Par la suite, la Directive déléguée concernant la révision des annexes III et IV a été officiellement adoptée le 13 mars 2024.

Nous saluons les efforts visant à établir de nouvelles normes pour les céphalopodes, les poissons zèbres et les passereaux, jusque-là négligés. Cependant, nous regrettons également que la révision ait manqué l'occasion de mettre à jour les dispositions existantes pour d'autres espèces.

Conformément à l'article 50 de la directive, nous appelons à une révision plus complète des annexes III et IV afin de modifier les dispositions relatives à ces espèces limitées, les aligner sur les dernières avancées techniques et scientifiques.

A lire également