Les équidés de trait dans l’UE ont besoin d’être reconnus et d’une protection adéquate

Les équidés de trait sont des atouts importants qui contribuent aux moyens de subsistance de nombreuses communautés dans toute l’UE. Les rapport détaille comment ces équidés sont utilisés dans de nombreux secteurs. Par exemple, ils sont utilisés dans l’agriculture, la foresterie et la gestion de l’environnement car ils peuvent travailler sur des terrains difficiles autrement inaccessibles aux véhicules mécaniques, n’endommagent pas les cultures ou les terres et permettent un minimum de perturbations dans les zones de conservation importantes. Les équidés de travail sont également présents dans paysage urbain où ils soutiennent, entre autres, les activités de gestion des déchets et dans industrie du tourisme comme une attraction populaire.

Les équidés de trait sont donc partout, pourtant ils sont invisibles et pas suffisamment protégé par le cadre juridique de l’UE. Le rapport énumère certains domaines préoccupants où le bien-être des équidés de trait peut être compromis et doit être mieux protégé. Par exemple, il est essentiel d’introduire des dispositions claires sur les heures de travail, les conditions environnementales, l’alimentation et la formation des manutentionnaires. Ces normes doivent également être correctement appliquées. L’UE peut s’appuyer sur les opportunités futures, y compris la future législation sur le bien-être des animaux, pour introduire de telles normes et améliorer le bien-être de tous les équidésy compris les équidés de travail.

En outre, le rôle des équidés de trait contribue au programme de développement durable de l’UE et aux ambitions du Green Deal qui devraient être reconnus et valorisés de manière appropriée dans les plans de la PAC, la politique de cohésion de l’UE et d’autres initiatives pertinentes.

Le rapport a été présenté par le Dr Joe Collins de The Donkey Sanctuary lors d’une session de l’Intergroupe sur le bien-être et la conservation des animaux du Parlement européen le 15 décembre. Les députés ont soutenu la reconnaissance de ces équidés, évoquant la nécessité de protéger leur bien-être et de leur permettre de prendre leur retraite dans de bonnes conditions en fin de carrière.

Pour plus d’informations sur les recommandations pour le bien-être des équidés utilisés dans le tourismevous pouvez également lire le nouveau Orientations destinées aux autorités compétentes et aux opérateurs touristiques pour assurer le bien-être des équidés de trait dans le tourisme développé par l’Initiative volontaire sur la propriété et le soin responsables des équidés.