"Un homme de la plus grande intégrité et sagesse": adieu au "charmant" coureur, organisateur et officiel

« Un homme de la plus grande intégrité et sagesse »: adieu au « charmant » coureur, organisateur et officiel

  • John Tulloch, le principal contributeur au sport du concours complet et éternel conseiller avisé de nombreuses personnes, est décédé le 23 janvier des suites d’une courte maladie, à l’âge de 83 ans, à son domicile de Lockerbie, en Écosse.

    Il a vu le sport sous tous ses aspects et à travers de nombreux changements, en tant que coureur, organisateur, officiel, parent et grand-parent – ​​deux de ses trois enfants, Andrew et feu Miranda, ont concouru, tout comme ses petits-fils Thomas et Archie – et a été un fidèle et présence charmante, toujours avec une touche d’humour.

    John a concouru au plus haut niveau pendant deux décennies. En 1961, il était cinquième au badminton sur Benjamin Bunny et septième à Little Badminton sur Botany Degree, et en 1983, il était 22e sur Bower Grit. Il a dirigé le Lockerbie Horse Trials pendant de nombreuses années et a joué un rôle déterminant dans le lancement du château de Thirlestane, siège des championnats écossais. De plus, il a officié comme délégué technique de la FEI, notamment à Blenheim et Burghley, où les organisateurs ont toujours été rassurés par son efficacité, ses connaissances et sa diplomatie.

    John a été élu au comité des concours hippiques, comme on l’appelait alors, en 1973, et a présidé les comités des événements, de la publicité et des finances. Il est devenu président du Horse Trials Group en 1991 et plus tard dans les années 1990, il est devenu président de la British Equestrian Federation (BEF), au moment crucial où le concours complet devenait indépendant de la British Horse Society.

    Plus près de chez lui, où il dirigeait la ferme et le domaine familial, il avait initialement suivi une formation d’arpenteur-géomètre. Il a été président des Dumfriesshire Hounds et commissaire de district de la branche Dumfriesshire du Pony Club. Il roulait encore avec la famille jusqu’à l’automne dernier.

    « Johnny était l’un de mes plus vieux et meilleurs amis dans le monde équestre », a déclaré Hugh Thomas, ancien directeur de Badminton et président du BEF.

    « C’était un vrai leader sans être tapageur. Il était plein de tact, charmant, clairvoyant quant à l’avenir du sport et un homme de la plus grande intégrité.

    Mike Etherington-Smith, ancien directeur général de British Eventing, a ajouté : « Johnny a eu une influence considérable sur le sport. Nous avons eu de nombreuses discussions au fil des ans et il était une grande source de sagesse, mais il était également calme et sans prétention. C’était tout simplement une personne adorable.

    Il laisse dans le deuil sa veuve Jean, ses fils Andrew et Richard, ainsi que ses beaux-fils Alister, Douglas et James.

    Tous sont les bienvenus à un service d’action de grâce pour John le 8 février à midi à l’église Crichton Memorial, Dumfries DG1 4ZZ.

  • A lire également